Expédition 51°, un road trip extrême

Expédition 51°, un road trip extrême

Pour ceux qui considèrent que le tour de la Gaspésie n’offre pas suffisamment d’émotions fortes en plus d’être trop encombré, il existe une virée routière qui sort des sentiers battus: Expédition 51°. Ce parcours destiné aux amoureux des vastes espaces sauvages nordiques s’étend au-delà du 51° parallèle nord. 

Long de 1 700 km, ce parcours débute à Baie-Comeau par la route 389 surnommée «la route de la Manic», passe par Fermont, traverse le Labrador d’ouest en est sur les routes 500 et 510 et descend vers la Basse-Côte-Nord pour se terminer à Blanc-Sablon où la grande route s’arrête.

Manic-5

Une fois parvenu à Blanc-Sablon, plusieurs options s’offrent à toi. Tu peux revenir à Baie-Comeau, ton point de départ, en refaisant la route en sens inverse ou, ce qui est plus tentant, t’embarquer sur le cargo-passagers NM Bella-Desgagnés. Ce navire ravitaille les villages côtiers de la Basse-Côte-Nord, accessibles seulement par la mer. Les départs se font habituellement le vendredi. En attendant l’embarquement, tu peux explorer la Route panoramique de la chicoutai (un petit fruit) longue de 150 km mais celle-ci n’est pas reliée à la 138 qui s’arrête plus au sud-ouest. Le cargo te mènera jusqu’à Baie-Comeau, mais tu peux débarquer à Kegaska ou à Natashquan et prendre la route 138 pendant 650 km vers ton point de départ. 

De Blanc-Sablon, tu peux aussi prendre un traversier pour St. Barbe à Terre-Neuve qui n’est qu’à 37 km, puis un autre vers la Nouvelle-Écosse et revenir en passant par la rive sud du Saint-Laurent. C’est ce trajet qui serait mon premier choix, mais en fait, tout se décide finalement selon les disponibilités d’embarquement. 

Bien entendu, comme Expédition 51° est une virée pour aventuriers, ça demande un peu de planification. La vigilance et une certaine adaptation de la conduite sont aussi de mise sur ces routes recouvertes d’asphalte mais aussi de gravier. De gros camions, qui ont toujours priorité, y circulent, alors on garde un oeil dans le rétroviseur et on fait attention aux graviers en orbite lors des croisements.

Il est évident que ce trajet ne semble pas fait pour les petits chars urbains. Un solide VUS est plus approprié. Quelques outils, une trousse de secours et de premiers soins sont des incontournables dans ce genre d’expédition. Pour découvrir de ce qui t’attend vraiment, discute avec un conseiller de Tourisme Côte-Nord qui connaît bien les défis hors normes que l’Expédition 51° représente.

À lire aussi

Fais une demande de prêt auto

C'est simple, rapide et sans obligation !

Prêt Auto Partez et Cookies

Nous nous soucions de vos données et nous aimerions utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Politique relative aux cookies

Bravo !
Nous avons bien reçu ta demande.
🎉🎉