Les faux inventaires !

Les faux inventaires !

Ceci est une histoire vécue comme on dit. J’avais besoin d’un nouveau véhicule. Rien d’urgent comme cela m’est déjà arrivé à cause d’un bris mécanique plus coûteux que le char lui-même, mais nécessaire.

Quoi de plus normal, surtout en temps de pandémie, que de visiter les inventaires des concessionnaires en ligne. C’est comme ça que j’ai découvert le lèche-vitrine auto, un truc divertissant qui te permet de fantasmer sur des véhicules de rêve. Un genre de pornautographie !!!  Tu roules en Shelby Cobra ou en Land Rover Defender version safari pour pas cher avec un peu d’imagination.

Sauf qu’après un moment, tu dois passer du rêve à la réalité, du virtuel au réel. Il fallait que je me trouve un « vrai véhicule » qui corresponde à mon budget et à mes goûts (un char brun taupe, pas capable). Le Kia Seltos EX que j’ai finalement choisi était financé par le fabricant à un taux de 0.99 %. Wow ! Un incitatif remarquable, car quand vient le temps de choisir un véhicule, le coût de son financement peut représenter, au final, des milliers de dollars.  

Je me rends donc chez un concessionnaire pas trop loin de chez moi, mais comme j’habite en région, c’est tout de même à 30 kilomètres. Ce dernier affiche dans son inventaire en ligne 8 véhicules qui correspondent à ce que je recherche. Finalement, surprise, il n’en avait aucun ! Tous vendus, semble-t-il, depuis peu de temps…

« Avec un dépôt et un peu de chance », me dit la très compétente représentante, tu l’auras dans 3 mois. Je suis parti de là en beau joual vert !!! 

De retour à la maison, je me suis mis à texter plusieurs concessionnaires qui affichaient ce même modèle dans leur inventaire, sans trop me limiter géographiquement. Aucun n’en avait en stock ! En d’autres mots, leur inventaire en ligne n’était pas à jour, parfois à cause d’un roulement rapide (je reste poli …), mais aussi — on n’est pas des caves — afin qu’un véhicule très recherché serve de leurre pour obtenir mes infos et me bombarder ensuite d’offres en tout genre.

Finalement, un directeur commercial compétent, René Arbour, qui travaille chez un concessionnaire réputé, mais très très loin de chez moi, m’a dit ceci: « Le Seltos EX bleu océan que tu veux, il y en a 4 au Canada et aucun au Québec. Cependant, j’ai un gris acier qui arrive dans quelques jours. » Deux semaines plus tard, je me suis retrouvé rue Hochelaga à Montréal, un peu stressé par le trafic, au volant d’un super Seltos (sur la photo) bourré de technologie que je ne maîtrisais pas encore. J’avais bien hâte de retrouver ma campagne et mes rangs !

La morale de cette histoire ? Mieux vaut oublier les inventaires en ligne qui sont inexacts et frustrants. Fais très attention à ton financement et choisis un véhicule qui vient avec un taux d’intérêt avantageux. Si c’est un usagé, choisis celui que tu peux voir chez le concessionnaire, pas un char virtuel, et retiens qu’un véhicule fiable et récent coûte moins cher à financer, car il représente une bonne garantie pour le prêteur.

Entre-temps, tu peux toujours te magasiner une Ferrari en ligne, le lèche vitrine, ça ne coûte rien !

À lire aussi

Fais une demande de prêt auto

C'est simple, rapide et sans obligation !

Prêt Auto Partez et Cookies

Nous nous soucions de vos données et nous aimerions utiliser des cookies pour améliorer votre expérience. Politique relative aux cookies

Bravo !
Nous avons bien reçu ta demande.
🎉🎉